Quelques motifs de licenciement

Même si on est chef d'entreprise, on ne se lève pas tout d'un coup pour renvoyer un employé. Pour le faire, il faut avoir des raisons valables, sans quoi l'employé licencié peut saisir la justice et intenter un procès. Si vous avez donc des employés que vous ne prévoyez pas de garder, voici les motifs pour lesquels vous pourrez vous séparer d'eux.

Licenciement pour fautes

Lorsque vous renvoyez un de vos employés, c'est comme si vous rompiez le contrat que vous avez signé au moment de son embauche. Comme dans tous les contrats, si les deux parties ne sont pas d'accord, il y a risque de démêlés judiciaires. Cela ne veut cependant pas dire que vous n'avez pas la possibilité de vous séparer de certains éléments quand vous le jugez nécessaire. Lorsqu'un employé commet des fautes au travail, vous avez bel et bien la possibilité de le licencier sans être inquiété. Les fautes sont classées en trois catégories, de gravités différentes et impliquant chacune des réactions différentes. Selon le degré de la faute, vous pourrez renvoyer sans préavis, avec quelques fois la possibilité de recevoir des dommages et intérêts. cliquez ici pour en savoir plus sur les différentes fautes et les différentes implications.

Licenciement pour motifs personnels

Si en temps qu'employeur, vous estimez que votre employé est inapte à réaliser les tâches que vous lui confiez, vous pourrez le remercier. Un comportement inapproprié au travail est aussi un motif de renvoie pour motif personnel. Vous devez cependant être capable de prouver ce que vous avancez, autrement, votre décision n'aboutira pas. Si votre décision de renvoi est aussi motiver par des critères discriminatoires et racistes, elle ne passera pas non plus.

Licenciement pour motifs à économiques

Si les comptes de l'entreprise ne vous permettent pas de garder un employé, alors vous pourrez le licencier sans problème. Cela arrive lorsque l'entreprise traverse des difficultés et ne plus payer les personne qu'elle emploie. Cela n'a donc rien à voir avec la personne de l'employé.